À propos de Michaël Halimi

Toulousain âgé de 42 ans, j'ai commencé à travailler vers l'âge de 20 ans là où le vent me semblait favorable (Internet, commerce, manutention, animation, para-médical, téléphonie, hôtellerie, photovoltaïque...).
Un nomadisme professionnel somme toute assez logique, puisque je n'ai jamais vraiment cherché à évoluer en entreprise. Au contraire, j'ai toujours voulu tracer ma propre route, en créant ma propre structure. Mettre en chantier ma créativité pour essayer d'en vivre au moins modestement, en sortant de l'assistanat et des minimas sociaux.

Mais monter son entreprise implique forcément une expertise particulière et affirmée.

Or, s'il y a bien une chose que je fais avec assiduité depuis 30 années, c'est la pratique du jeu de société.
Plus qu'un hobby, il s'agit pour moi d'un mode de vie.
Entre le monopole du Monopoly, et l’explosion de l’offre ludique des années 2000, j'ai pratiqué des centaines, sinon quelques milliers de jeux de tous horizons.
Associatif, bénévole festivalier, en contact régulier avec des auteurs, éditeurs, et revendeurs, j'ai accumulé un savoir irremplaçable des codes et tendances du milieu, grâce à un background riche d'expériences sociales d'un secteur en pleine mutation.

Créatif dans l'âme, j'en suis venu à l'élaboration de prototypes ludiques.
Après des débuts difficiles où la foi côtoie constamment le découragement, j'ai finalement imaginé - presque par accident - "Dédalus".
Un jeu coopératif "d'interprétations d'idées", sous formes de mini-investigations collectives de 10 à 15 minutes la manche.
Enfantin à apprendre, ardu à maîtriser.
Et contrairement à mes autres laborieux coups d'essais, dès le premier test, il est apparu qu'il se passait quelque chose de particulier autour de la table : le challenge de Dédalus suscitait d'interminables discussions entre joueurs, et sa mécanique parvenait de manière presque magique à faire briser la glace entre inconnus sur un mode à la fois drôle et/ou sérieux.
C'était à la fois fluide, et intense. Ce jeu avait une "évidence" communicative qui sautait aux yeux.
Jamais, en tant qu'auteur, je n'avais ressenti une telle implication des joueurs sur un de mes prototypes. Et cela sentait très bon pour la suite...

Depuis, le jeu a été équilibré, et raffiné pour raccourcir les débats.
Les dizaines et dizaines de tests auprès d'un public extrêmement varié ont largement confirmé l'enthousiasme des joueurs pour ce concept à la fois simple, subjectif, et vertigineux.

Aujourd'hui, tout m'invite à passer les étapes l'une après l'autre pour une commercialisation de Dédalus.

Je n'ai jamais été aussi près de réaliser mon vieux rêve d'indépendance avec quelque chose sorti de ma caboche et de mes tripes : Etre à la fois auteur, et éditeur de jeu pour mener ma barque comme je l'entends.
Dédalus est ma boussole : j'ai juste besoin que quelques personnes m'aident à lancer le canot, encore amarré à la rive...

Description

Dédalus est un jeu de société tous public que je souhaite commercialiser sous ma propre marque éditeur à l'automne 2015, et pour franchir ce palier, j'ai besoin de votre aide.

Mais alors qu'est-ce que Dédalus ?

L'explication la plus complète vous est fournie sur le web dédié au jeu lui-même : www.dedaluslejeu.com

Mais pour résumer, il s'agit d'abord d'un jeu coopératif (on gagne ensemble ou on perd ensemble), doté de règles ultra-simples, mais au contenu très inventif, à géométrie variable, souvent drôle et déroutant !
C'est en soi, un petit jeu d'enquête hautement subjectif où la logique côtoie l'imaginaire. Il n'y a pas de formule gagnante à Dédalus.
Tout dépend de l'acuité d'esprit des joueurs autour de la table, et comment les uns peuvent interpréter les idées des autres... Les tests grand public ont montré qu'il fonctionne aussi bien chez les ados que chez les personnes âgées, y compris assis à la même table, sans pour autant nécessiter de culture générale particulière.

Mais surtout, au-delà de la mécanique, le public a plébiscité l'étonnante "galaxie thématique" du jeu.
Car d'une manche à l'autre, on peut jouer les "Métiers et Patelins", "les Brèves de Comptoirs", "les Abstractions", ou même un thème "Trash" pour les plus audacieux.
En tout, une quinzaine de thèmes, souvent rigolos, sont prévus à la sortie du jeu pour coller aux goûts du plus grand nombre.

De fait, tous les signaux sont au vert, pour la suite de cette aventure :

Présent en tant qu'auteur au Festival du jeu de Toulouse, une journaliste a repéré mon stand, et tout son potentiel "communication", et n'a pas manqué de me mettre le micro sous le nez :

https://soundcloud.com/mik-du-tarn/dedalus-itw-radio-francemp3

Et plus généralement, le public qui a testé le jeu s'est aussi montré très favorable :

http://www.dedaluslejeu.com/public-medias/

Dédalus a également été retenu pour le Festival Ludique International de Parthenay à l'espace des Jeux de Demain qui aura lieu du 8 au 20 juillet 2015.
Le FLIP est tout simplement le plus ancien et le plus important festival ludique du pays avec près de 200.000 visiteurs de passage. Autant dire une visibilité terrain incomparable pour mon projet.

Enfin, l'éditeur et distributeur Paille Editions, acteur majeur du jeu de société depuis 17 ans maintenant (notamment distributeur de Dixit, pour les connaisseurs), dans la pléthore de prototypes qu'il reçoit chaque jour, s'est montré vivement intéressé par Dédalus et me soutient à 200% pour diffuser le jeu dans son réseau de boutiques en France, Suisse, Belgique et Québec.

Quoi de plus encourageant pour la suite, sur la crédibilité de ce projet ?

Que vais-je faire de cet argent ?

La mise en rayon d'un jeu de société exige, d'une part en amont, de gros efforts de communication pour faire parler du produit, mais aussi un tirage minimal pour lancer la production en usine. Dans le cas de Dédalus, impossible d'envisager une premier tirage inférieur à 1000 unités.

Ce qu'il faut savoir, c'est que suite à une double opération lombaire, je suis titulaire du statut RQTH (Travailleur Handicapé). Or l'ironie veut qu'en tant que RQTH, je suis en capacité d'obtenir une subvention 6000 euros pour une création d'entreprise. A quelque chose, malheur est bon dit le dicton.

A ce jour, l'AGEFIPH (l'organisme payeur) a envoyé une première réponse par mail sur l'ensemble du projet : "AVIS FAVORABLE sous réserve que le projet soit validé notamment dans ses aspects commercialisation/débouchés car toute personne aidée par l'Agefiph doit générer du CA et se rémunérer la 1ère année (je suis allée voir le site)."

Sauf que pour valider cette aide, il me faudra nécessairement apporter 1500 euros de fonds propres pour prétendre à cette subvention. Somme inaccessible pour un "bénéficiaire" comme moi des ultra-minimas sociaux.

A l'arrivée, l'idée est d'investir ces 7500 euros (Prêt solidaire + subvention), à environ 90% pour la production brute, et les 10% restants à la communication.

Concrètement, cette communication se décline en 4 axes :

  • Production d'un prototype de présentation des 15 univers (des échantillons de chaque univers plus exactement).
  • Frais de déplacement en festivals et autres évènements ludiques.
  • Paiement d'une vidéo explicative sur le site N°1 des jeux de sociétés (http://www.trictrac.net), consulté par des milliers de joueurs : ceci est totalement incontournable en termes de communication produit (coût : 250 euros).
  • Présence sur les réseaux sociaux de joueurs pour faire parler de Dédalus.

Enfin, au niveau de la production, avec près de 6500 euros à ma disposition, je serai en mesure de produire au moins ces 1000 exemplaires.

Mais je veux bien faire les choses : Pour émerger de la masse de jeux qui sortent chaque année, je vais créer un "buzz" via un financement participatif pour obtenir d'abord des pré-commandes - à prix préférentiel - avant la sortie officielle du jeu ; pré-commandes qui vont donc augmenter le premier tirage prévu au-delà de 1000 unités, et ainsi préparer le terrain avec un premier marché de joueurs "prescripteurs" du jeu, pour une seconde vague d'acheteurs en boutique cette fois-ci.

C'est précisément ce premier "pool" d'acheteurs que je suis en train de créer en écumant les différents évènements ludiques, et bientôt sur les réseaux sociaux...

Tout ceci n'est qu'une première étape : Dédalus étant un jeu à forte variété et "séduction" thématiques, il s'agira plus tard de proposer de nouveaux thèmes à jouer, et de localiser le jeu à l'international...

Comment vais-je rembourser ?

Eh bien déjà, une chose est certaine : je ne toucherai pas un centime de ce prêt solidaire tant que je n'aurai pas obtenu la subvention des 6000 euros. Autrement dit, si par accident, cette subvention ne m'était pas accordée, je serai en mesure de rapidement rétrocéder la totalité du prêt immédiatement (un délai de décision de 4 à 6 semaines est prévu pour le traitement de mon dossier).

En revanche, si la production est lancée, le remboursement du prêt sera impulsé par la vente d'environ seulement 200 boites au niveau national, et ce sera ma priorité de m'acquitter d'un seul coup de la confiance de mes soutiens solidaires.

Or ces 200 boites seront le palier minimum que je proposerai en financement participatif, en plus des boites qui seront en boutique.
J'ai totalement confiance sur la viabilité du produit, et "200 boites de vendues", comme le dit Yves Renou le patron de Paille, "même les très mauvais jeux y arrivent."

Quoiqu'il en soit, tous ceux qui me connaissent savent que je suis un homme de parole, et j'ai toujours mis un point d'honneur à ne jamais trahir la confiance à ceux qui me l'accordent. J'utiliserai donc mes ressources personnelles pour rembourser mes prêteurs si jamais mon jeu faisait un flop...

Comment voulez-vous remercier vos prêteurs ?

Le geste sera assez symbolique, mais si Dédalus est effectivement produit sur le marché, j'ajouterai un encart de remerciement dans les règles du jeu, en citant la démarche des prêteurs solidaires de Hellomerci.com.

Mon projet a-t-il un impact sur la collectivité ?

La France a une longue tradition du jeu de société, qui continue de réunir la famille autour du même challenge. Autrefois cantonnés aux jeux de cartes traditionnels, et aux jeux type Monopoly ou Trivial Pursuit, le monde du jeu de société a connu une fantastique explosion depuis une quinzaine d'année, en proposant de nouveaux types de jeu pour tous les âges, tous les styles, toutes les sensibilités.

Dédalus a été pensé et conçu dans ce qui cartonne le plus fort su ce marché : des jeux simples, immédiatement accessible, avec une durée relativement courte, et surtout une bonne dose de communication.

Pour ma part, j'y ai ajouté un contenu créatif pour sortir des sentiers battus, et j'ai eu le plaisir de constater que n'importe quel groupe de personnes pouvaient y trouver un vrai plaisir, assis à la même table : groupes d'adolescents, adultes, familles, générations opposées, joueurs très occasionnels ou chevronnés...

Créer, et favoriser du lien social est l'objectif N°1 que je me fixe au moment de mon processus de création.
Le faire, si possible, avec humour et une pointe d'intelligence rend la démarche encore plus motivante.
A l'arrivée, j'ai pu constater que ces efforts n'ont pas été vains, et mon plus grand plaisir est de voir les visages s'éclairer et sourire, réfléchir et s'arracher les cheveux, échanger et faire connaissance sur des sujets inattendus.

C'est tout ça Dédalus, c'est ma conception du jeu de société, celle que je défends et j'espère, pouvoir promouvoir grâce à votre aide...

Exportez ce projet

Vous possédez un blog, une page personnelle, et vous souhaitez donner un coup de pouce à ce projet ?

Copiez-collez le code ci-dessous sur votre site.

<iframe frameborder="0" width="463" height="320" src="https://www.hellomerci.com/fr/projects/projet-dedalus/widget"></iframe>

Voici comment apparaîtra la vignette du projet une fois exportée sur la page de votre choix :

PROJET "DEDALUS"

Remboursé
100%

“Production d'un jeu de société coopératif, accessible à tous. ”

Toulouse (31400)
1 500 €
collectés sur 1 500 €
0
Jours restants
Fin de la collecte
juillet 2015
Premier remboursement
février 2016
Dernier remboursement
juillet 2017
durée totale
24 mois
différé de paiement
6 mois
nombre de mensualités
18
mensualité de
83 €

À propos de Michaël Halimi

Toulousain âgé de 42 ans, j'ai commencé à travailler vers l'âge de 20 ans là où le vent me semblait favorable (Internet, commerce, manutention, animation, para-médical, téléphonie, hôtellerie, photovoltaïque...).
Un nomadisme professionnel somme toute assez logique, puisque je n'ai jamais...

Lire plus...

Description

Dédalus est un jeu de société tous public que je souhaite commercialiser sous ma propre marque éditeur à l'automne 2015, et pour franchir ce palier, j'ai besoin de votre aide.

Mais alors qu'est-ce que Dédalus ?

L'explication la plus complète vous est fournie sur le web dédié au jeu lui-même :...

Lire plus...

Que vais-je faire de cet argent ?

La mise en rayon d'un jeu de société exige, d'une part en amont, de gros efforts de communication pour faire parler du produit, mais aussi un tirage minimal pour lancer la production en usine. Dans le cas de Dédalus, impossible d'envisager une premier tirage inférieur à 1000 unités.

Ce qu'il...

Lire plus...

Comment vais-je rembourser ?

Eh bien déjà, une chose est certaine : je ne toucherai pas un centime de ce prêt solidaire tant que je n'aurai pas obtenu la subvention des 6000 euros. Autrement dit, si par accident, cette subvention ne m'était pas accordée, je serai en mesure de rapidement rétrocéder la totalité du prêt...

Lire plus...

Comment voulez-vous remercier vos prêteurs ?

Le geste sera assez symbolique, mais si Dédalus est effectivement produit sur le marché, j'ajouterai un encart de remerciement dans les règles du jeu, en citant la démarche des prêteurs solidaires de Hellomerci.com.

Lire plus...

Mon projet a-t-il un impact sur la collectivité ?

La France a une longue tradition du jeu de société, qui continue de réunir la famille autour du même challenge. Autrefois cantonnés aux jeux de cartes traditionnels, et aux jeux type Monopoly ou Trivial Pursuit, le monde du jeu de société a connu une fantastique explosion depuis une quinzaine...

Lire plus...

Allocation de l'emprunt hellomerci



Remboursé

Partagez ce projet !

Exportez ce projet

Vous possédez un blog, une page personnelle, et vous souhaitez donner un coup de pouce à ce projet ?

Cliquez-ici pour exporter la vignette du projet.

Exportez ce projet

Copiez-collez le code ci-dessous sur votre site.

<iframe frameborder="0" width="463" height="320" src="https://www.hellomerci.com/fr/projects/projet-dedalus/widget"></iframe>
Cliquez pour copier
lenders

12

prêteurs participent déjà au financement de ce projet.

Default-avatar
Default-avatar
Default-avatar
Default-avatar
Default-avatar
Default-avatar
Default-avatar
Laurence Léclopé
Default-avatar
Cyril Lepagnot
Florent Letourneur
Default-avatar
Comments-badge-flat.fr
Connectez-vous ou créez un compte pour commenter ce projet.
Michaël Halimi

Merci infiniment à tous mes prêteurs solidaires pour votre confiance. J'essaierai de rembourser d'un seul coup bien avant les délais annoncés. Encore une étape de franchie ! Je reviendrai ici annoncer l'obtention du levier de 6000 euros liés à cette mise de départ (réponse sûrement en septembre).