À propos de Christophe Deininger

Autodidacte et passionné, je suis porteur du projet « Seconde Terre » depuis 1996. Inscrit dans un parcours éclectique, je suis curieux de nature. J’ai 42 ans et je suis le père de deux jeunes enfants qui nourrissent l’ambition de ce projet.

Mon champ d’expériences rassemble l'essentiel de mes compétences dans l'envie de transmettre les pratiques et les savoirs. De la construction d'une "Caratoilette" (caravane transformée en toilettes écologiques pour un festival de jazz), à la réalisation d'émissions en direct sur un plateau multi-caméras en passant par la création de l'univers technique, administratif et graphique de « Seconde Terre ». J’ai l’énergie de la volonté en fer de lance et je crois en la capacité de chacun de faire émerger les solutions créatrices et novatrices qui feront les alternatives de demain dans une économie fonctionnelle.

Faire vivre ce projet est pour moi relier et mettre à profit toutes mes compétences professionnelles et extraprofessionnelles acquises durant mon chemin de vie. Ce projet me ressemble pour ce qu’il offre d’ouverture à l’autre, s’appuyant sur le partage et la transmission, les deux axes prioritaires de tout mon parcours.

« En se parlant, on favorise la tolérance, la création de consensus, la prise en compte des besoins des uns et des autres. »

Baigné dans le monde artisanal depuis ma plus jeune enfance, mon cursus professionnel est majoritairement constitué d’expériences de gestions et de logistiques qui bénéficient à ma culture d’entreprendre. Mon travail sur le terrain appuyé par l’intégration de la réalité associative cadre les bases universelles et coopératives de mes actions.

« Je fais parti des gens de peu qui ont beaucoup ! Peu de moyens financiers et plusieurs cordes à mon harpe. Je suis un artisan de la vie »

Plus personnellement, j’aime poser mon regard et prendre le temps d’admirer l’aventure de la vie végétale, minérale, animale, humaine… Tout ce fourmillement est fascinant, toujours surprenant de créativité. J’aime me retrouver dans les vibrations de la musique, la pratiquer nourrit le terrain de mon imagination. J’aime partager les instants avec mes enfants, ma famille, profiter ensemble de moment de découverte.

Je suis Christophe.

Description

Le défi Seconde Terre

« Ensemble, Regarder plus loin et autrement »

Le défi de la Mission Seconde Terre est d’allier les compétences dans la construction d’une synergie positive (1+1=3). Définir les contours d’une relocalisation de l’activité humaine en faveur d’une transition écologique.

Depuis deux ans Seconde Terre expérimente et développe une plate-forme collaborative. C'est un assistant de travail virtuel organisé qui centralise toutes les discussions, les documents et outils liés à la conduite de projet. L'objectif de cet outil est de faciliter et d'optimiser la communication entre les individus dans le cadre d’actions concrètes. De cette expérimentation ressort deux type d'orientations :
Le Coop’ îlot qui est un îlot de coopération, dont l’objet est la consommation collaborative. Il s’adresse aux particuliers, associations et indépendants souhaitant ce grouper autour d'un projet commun. Du transport à l’habitat en passant par l’alimentation, l'investissement groupé et la mutualisation, tous les secteurs ou presque voient cette nouvelle économie émerger. Pourquoi acheter et posséder alors que l’on peut partager.

Le Co-générateur d’énergie Libre, lui est dédié à la démocratie directe par l’utilisation de la plate-forme collaborative allié à un module particulier, le PMP (Plateau multimédia participatif) qui est un plateau mobile, multi-caméras, où sont enregistrés des débats public sur l’autogestion et le développement autonome local. Le Co-générateur est une formule d’organisation, d’éducation et d’information dans l'élaboration de commune Libre. C’est un point de ralliement et de construction positif pour l'avenir de nos enfants. Une ouverture aux alternatives dans la mobilisation et l'implication de l'énergie citoyenne comme carburant pour le moteur du changement de paradigme.

« La force d'un outil de communication plus un outil d'organisation. »

Principe de fonctionnement de la plate-forme collaborative :

Dès l'idée construisez progressivement l'architecture de votre projet par la saisie des premiers éléments qui définiront  le tableau de bord de conduite de votre projet sous la forme d'un diagramme (Gantt). Définissez le rôle des utilisateurs, responsable de projet, participants, visiteurs. Répartissez les tâches en définissant les ordres de priorité. Le travail effectué se fructifie avec le temps, chaque projet, modèle ou archivé, pouvant être dupliqué.

Bref aperçu des fonctionnalités :

  •  Projet organisé en tâche et sous tâche permettant aux différents collaborateurs de mettre en commun leurs documents, tâches, calendriers, et discussions. Cette approche facilite la communication et l'accès aux données
  • Chaque utilisateur dispose d'un espace de travail (bureau) qui lui est propre, regroupant les différents travaux qui lui sont attribués.
  •  L'application graphique sous forme de diagramme dynamique offre une lecture rapide de l'évolution de chaque aspect du projet.

Visiter le site : http://www.secondeterre.org

Que vais-je faire de cet argent ?

Le prêt qui est demandé va servir au lancement du projet Mission Seconde Terre, lors de l'événement de l'association Païolive qui se déroulera du 13 au 15 juin prochain en Ardèche. Se sera le point de départ d'une tournée promotionnel en France et en Belgique.

Seconde Terre sera présente sur deux type d'action. La première sera la rediffusion via le plateau multimédia du forum qui a pour sujet « L'avenir de l'homme, des sols et de la forêt de part et d'autre de la méditerranée », un plateau regroupant Pierre Rabhi, Francis Hallé, Gilles Boeuf.

La création d'un espace de dialogue diffusé en directe qui aura une position centrale dans l’événement et sera la mise en pratique du plateau multimédia dans une approche constructive et pratique. Se sera pour nous l'occasion de présenter les différents services lié à la convergence associative et citoyenne dans l'émission thématique « Comment dès aujourd'hui construire demain. »

Le fond mobilisé sera reparti suivant trois postes d'investissements qui sont un véhicule, le plateau multimédia participatif, des éléments de communication et du fond de roulement pour mener à bien la promotion du projet.

Le budget (10 000 €) est reparti ainsi :

  • le plateau multimédia à une hauteur de 1 500€ pour le matériel audio et vidéo afin de garantir la stabiliser de celui-ci.
  • Un véhicule type monospace pour transporter le matériel tout au long du parcours pour une valeur de 3 000€.
  • Des éléments de communication type affiche, flyer, et renforcement de l'hébergement de diffusion pour la première présentation du projet pour 1 300€.
  • Le fond de roulement pour assurer le fonctionnement de l'association durant sont lancement à hauteur de 3 600€.
  • Frais Hello merci 600€

Enfin, la réussite de ce premier emprunt permet aussi d’accéder à des formes de financement plus classique avec l'appui de votre confiance dans la réalisation de ce projet.

Comment vais-je rembourser ?

Depuis décembre 2013, nous avons réalisé trois émissions testes afin de mesurer l'audience sur le média secondeterre.org. La première émission réalisé s'est déroulée dans le cadre d'une performance par 72h de diffusion continue et en directe. Dans cette action se sont croisés associations, porteurs de projet et particuliers dans des présentations et des débats autours du développement local ainsi qu'un concert acoustique. Une expérience riche qui a démontré le potentiel et l'importance de créer ensemble une communication de proximité sur les initiatives positives existante sur nos territoires.

Les émissions suivante se sont réalisées dans une approche locale, la communication étant principalement accès sur la ville des Vans sur :

une projection simultanée sur internet et en public du film « Ne vivons plus comme des esclaves » suivie d'une présentation débat avec un représentant de l'OPDLM (Observatoire des Pratique de Développement Local et Mondial).
Une rencontre avec l'université « Lumière » Lyon 2 et le Cycle Master 2 Aménagement et Développement Rural.

l'objectif étant cette fois-ci de tester l'attirance de la population locale sur le principe et de recueillir les critique et avis sur ce projet.

L'audience :

Sur le site Secondeterre.org, La promotion s'étant déroulé durant 1 mois sur les réseaux sociaux,  Lors du lancement du 72h, le pic d'audience a dépassé nos espérances avec 7 400 visites/jour durant les 3 jours d'événements. Sur le flux de diffusion de l'émission (la diffusion de la vidéo s'étant fait sur un hébergement distinct), l’événement à reçu une visite moyenne de 1500 internautes par jours. Enfin à la fin de l'émission nous avons était encouragé à ne pas couper le flux et continuer l’événement, par des internautes accros au principe et des locaux de dernières minutes décidés à continuer le débat soit au total 80h de diffusion. 

Les émissions suivantes, bien que peu communiqué sur internet, ont capté sur le site 6000 visites par émission (le site secondeterre.org intégrant l'accès à la vidéo) et la présence en moyenne d'une quinzaine de personne dans le public pour des émissions moyenne de 2h30.  

L'effet qui ressort de ces expérimentation est une accroche certaine pour ce type de projet attisant  des demandes au niveau national, et au delà (Belgique). Une amorce d'action sur un tour de France à reçu un bon accueil sur différents groupes et associations constituées autour de la transition écologique et du mieux vivre ensemble très souvent issus du mouvement Colibris. La demande pour mettre en place les services proposés par Seconde Terre existe.   

Comment réaliser le chiffre d'affaire qui permettra le remboursement du prêt sollicité.

Trois postes d'entrée financières sont fixés :

  1. Abonnement pour l'hébergement des services proposés.
  2. Le Coop'îlot: version de base 20€/mois
  3. Le coopîlot : Version avancé 50€/mois

  4. La proposition d'une offre de formation englobant tous les aspects de la réalisation d'une émission citoyenne participative, incluant l'intégration d'un financement participatif et les élément de communication. (300€/ émission)

  5. La location de six espaces publicitaires dédiés aux mouvements écologique responsable. (150€/espace, pour une capacité de 900€ par émission)

Objectif de Chiffre d'affaire en première année :

Coopîlot offre de base : 24 000€
Coppilot offre avancé : 30 000€
Co-générateur : 10 000€
Formation émission : 7 200€
Revenue publicitaire : 21 600€

Pour un total annuel de 92 800€ soit un Chiffre mensuel de 7 733€. L'emprunt demandé correspondant à 3,9% de ce chiffre.

Les clé de la réussite de ce projet réside dans l'approche du produit et surtout dans l'énergie mis en place pour le présenter. La force d'expérience acquise sur le terrain pendant ces dernières années guide les choix stratégique de communication suivant chaque produit. Les recherches effectué pour valoriser les offres sont établi est seront appliqué ainsi : Présence sur différents forums, festivals liés à la transition énergétique et social pendant l'été, communication sur des sites spécialisé dans l'auto-construction et bricolage (coopîlot version habitat), des partenariats avec d'autres porteur de projet dans un partage de liste de contact (+ de 1 000 associations/collectif pour l'offre Coopîlot version avancé), enfin plusieurs sponsors sont déjà contacté pour la mise en place d'un tour de France promotionnel sur l'année 2014/2015.

Programmation en cours : 

13 juin  - St jean du Gard (forum de l'autogestion)
14 et 15 juin – Les Vans (Forum sur l'écologie) 
21 juin – Les Vans (émission spécial fête de la musique) 
4 au 6 juillet – Aix en Provence (le mouvement citoyen les déconomistes)  
En cours de programmation pour juillet - aout -  Bruxelles (présentation du réseau Mycélium), Lille,  Paris (Université d'été européenne des mouvement sociaux) 

Sur le chemin interview de projet d'écovillage, d'entreprise de l'économie social et solidaire, les initiatives basées sur l'entraide (les cafés, repas, baguette suspendus).
L'été sera aussi l'occasion de préparer les prochaines rencontres avec les groupes des mouvements Colibri , des cafés repaires (AMG), réseau café citoyen, etc      

Mon projet a-t-il un impact sur la collectivité ?

L'impact sur la collectivité du projet Seconde Terre s'applique à différent niveau. Le premier est celui de l'individu ou groupe d'individus qui organisé dans un principe de collaboration trouve déjà l'écho d'une émancipation individuel dans un acte collectif. Cet aspect conforte la notion de cohésion social, ensemble nous somme plus fort.
Le bénéfice d'utilisation d'une plate-forme collaborative est multiple :
Economie financière directe pour les utilisateurs dans la mutualisation des moyens, partage d'équipements ménagers, outils, moyens informatiques, etc, ou de moyens de transport (1er poste d'émission de gaz à effet de serre) et optimise l'accès à ces ressources et leur rentabilité.
Economie de temps dans l'élaboration de projet par la centralisation de la communication et
Le renforcement de la cohésion social par la prise en compte des besoin des uns et des autres dans un projet commun de proximité.
Facteur de création d'emplois par une revalorisation des activités liés au développement local et son autonomisation.
Meilleur compréhension des enjeux économiques et sociaux locaux à venir par une information constructive de proximité

« La consommation collaborative est considéré comme l’une des dix idées amenées à changer le monde « (Time Magasine)

Le succès de l’économie collaborative n’est pas seulement dû à la crise, il est également lié aux valeurs partagées par 75% des français qui en sont adeptes. Pour 72% des personnes interrogées, les pratiques collaboratives véhiculent l’image d’un système de proximité, à visage humain 68% et perçu comme plus respectueux de l’environnement 61%. Véritable transformation de la manière dont nous consommons, l’économie collaborative est considérée par 74% des français comme réellement avantageuse en matière de pouvoir d’achat et par 56% comme un facteur de création d’emplois. (Ifop : 2014)
L'utilisation d'une plate-forme collaborative seule ne suffit pas pour constituer une réelle portée sur la collectivité. Le Co-générateur est lié au Plateau multimédia participatif devient un outil intergénérationnel d'éducation et d'information populaire . Cela apporte un atout supplémentaire dans l'échange des savoirs qui amorce, avec les jeunes, un environnement propice à une réelle coopération et une accroche aux responsabilités sociales.  

“ Un jour, nous regarderons le XXe siècle et nous nous demanderons pourquoi nous possédions autant de choses “ (Bryan Walsh)

“Je veux consommer autant qu’avant, bien que mon pouvoir d’achat s’effrite et que je craigne pour l’avenir. Je dois donc arbitrer, faire des choix, ce qui m’amène à me tourner vers la consommation collaborative et la débrouille. Très informé, je connais la valeur ajoutée de ce que je consomme, mais aussi de celui qui le produit ou le commercialise ; ce qui détermine les canaux de distribution que je veux emprunter et le prix que je suis prêt à payer. Enfin, je voudrais idéalement que ma consommation ait du sens, notamment sur le plan écologique et social.”
En proposant un modèle prenant réellement en compte nos attentes et le contexte dans lequel nous évoluons, le Co-générateur apporte une réponse de fond. C’est donc bien plus qu’un simple phénomène de mode. Il s'inscrit dans une démarche de réappropriation de notre autonomie en apportant un base solide d'organisation dans le projet de la consommation collaborative. Plus qu'un simple site internet perdu dans l'océan du web, il offre des points d’ancrages réel dans la stratégie d'une consom'action relocalisée et humanisée.

Enfin, le lancement de ce projet permettra la création de deux à trois emplois et dans le cadre de l'offre du plateau multimédia participatif il apporte un début d'activité rémunérante locale pouvant consolider un emploi dans une association optant pour notre formule, plus encore l'adoption du coopîlote par des structure permet de gérer la création de poste en emplois partagé. (limitant la précarité d'un emplois à mi-temps.)

Exportez ce projet

Vous possédez un blog, une page personnelle, et vous souhaitez donner un coup de pouce à ce projet ?

Copiez-collez le code ci-dessous sur votre site.

<iframe frameborder="0" width="463" height="320" src="https://www.hellomerci.com/fr/projects/le-defi-seconde-terre/widget"></iframe>

Voici comment apparaîtra la vignette du projet une fois exportée sur la page de votre choix :

Le Défi Seconde Terre

9%

“Développée pour les projets du quotidien et extra-quotidien, particuliers, associations, indépendants entrez dans la dynamique collaborative ”

980 €
collectés sur 10 000 €
0
Jours restants
Fin de la collecte
juin 2014
Premier remboursement
novembre 2014
Dernier remboursement
juin 2017
durée totale
36 mois
différé de paiement
4 mois
nombre de mensualités
32
mensualité de
312 €

À propos de Christophe Deininger

Autodidacte et passionné, je suis porteur du projet « Seconde Terre » depuis 1996. Inscrit dans un parcours éclectique, je suis curieux de nature. J’ai 42 ans et je suis le père de deux jeunes enfants qui nourrissent l’ambition de ce projet.

Mon champ d’expériences rassemble l'essentiel de mes...

Lire plus...

Description

Le défi Seconde Terre

« Ensemble, Regarder plus loin et autrement »

Le défi de la Mission Seconde Terre est d’allier les compétences dans la construction d’une synergie positive (1+1=3). Définir les contours d’une relocalisation de l’activité humaine en faveur d’une transition...

Lire plus...

Que vais-je faire de cet argent ?

Le prêt qui est demandé va servir au lancement du projet Mission Seconde Terre, lors de l'événement de l'association Païolive qui se déroulera du 13 au 15 juin prochain en Ardèche. Se sera le point de départ d'une tournée promotionnel en France et en Belgique.

Seconde Terre sera présente sur...

Lire plus...

Comment vais-je rembourser ?

Depuis décembre 2013, nous avons réalisé trois émissions testes afin de mesurer l'audience sur le média secondeterre.org. La première émission réalisé s'est déroulée dans le cadre d'une performance par 72h de diffusion continue et en directe. Dans cette action se sont croisés associations,...

Lire plus...

Mon projet a-t-il un impact sur la collectivité ?

L'impact sur la collectivité du projet Seconde Terre s'applique à différent niveau. Le premier est celui de l'individu ou groupe d'individus qui organisé dans un principe de collaboration trouve déjà l'écho d'une émancipation individuel dans un acte collectif. Cet aspect conforte la notion de...

Lire plus...

Allocation de l'emprunt hellomerci



Partagez ce projet !

Exportez ce projet

Vous possédez un blog, une page personnelle, et vous souhaitez donner un coup de pouce à ce projet ?

Cliquez-ici pour exporter la vignette du projet.

Exportez ce projet

Copiez-collez le code ci-dessous sur votre site.

<iframe frameborder="0" width="463" height="320" src="https://www.hellomerci.com/fr/projects/le-defi-seconde-terre/widget"></iframe>
Cliquez pour copier
lenders

11

prêteurs participent déjà au financement de ce projet.

Default-avatar
Default-avatar
Default-avatar
Default-avatar
Ané Mone
Default-avatar
Default-avatar
Laurent Masson
Sophie Bouvrais
Default-avatar
Audrey Charlet
Comments-badge-flat.fr
Connectez-vous ou créez un compte pour commenter ce projet.
Christophe Deininger

Bonsoir,

voila le défi touche à sa fin. je n'ai pas pu mettre l'énergie suffisante pour le réaliser. Créer et lancer ce type d'opération demande une certaine force et malheureusement je suis actuellement absorbé par un combat familial énergivore. Ce n'est que partie remise, les contacts se forment et les pistes d'activités pour ce projet restent plus que prometteuse. Donc pas d'échec, juste une expérience avorté dont je tire les leçons pour préparer la suite.

Je vous remercie de votre soutien, pas toujours visible ici, beaucoup de personnes m'ont ouvert leur générosité. J'ai des pensées toutes particulières pour votre écoute et vos encouragements que se soit sur le bord de la route, votre accueil et vos dons qui me permettent aujourd'hui d'être présentable pour aller à la rencontre de mes prochains clients. (pensée toute spéciale à toi qui m'a donné 20cts à la gare du nord) .

Voila donc comme vous l'avez compris l'aventure ne s’arrête pas là, loin de là, une équipe est en constitution, de la dynamique arrive pour me soutenir et faire décoller les multiples facettes de ce projet. Je suis autodidacte donc bien meilleur sur le terrain.

Si vous le souhaitez, vous pouvez participer par un don, l'accès se fait sur le site www.secondeterre.org en haut à droite.

Encore un grand merci à vous, je souhaite que la visite du site Hello merci vous aura permis de découvrir des projets intéressant et que le principe de financement solidaire vous aura ouvert à une autre façon d'utiliser l'argent...

A bientôt,

Christophe

severine Lacour

Coucou! nous voulons contribuer à notre échelle à ce projet, cependant on n'arrive pas à valider la transaction.... nous prêtons 80€ à ce projet. Et lui souhaitons de réussi.
Nous tenterons une nouvelle fois de valider cette contribution plus tard.
Bon courage christophe.

gérard DEININGER

une avance pour votre projet très bien construit

magaly clement

un beau projet qui peut nous permettre de changer notre demain. soyons créateur de notre monde. Nous sommes les 99 %. Entraide et coopération comme emblème.