À propos de Philippe Brix

Je m'appelle Philippe Brix et je suis le manager de Terakaft. Je travaille depuis plus de dix ans avec des guitaristes Touareg, autrefois Tinariwen, grand frère de Terakaft. Entre les deux groupes, je dirais que Terakaft est plus rock. J'ai également participé à la création du Festival au Désert au Mali, en l'an 2000 et jusqu'à la 3ème édition. Les guitares m'ont fait vibrer dès la première rencontre, à une époque où j'étais le manager du groupe angevin Lo'Jo, dont l'histoire en Afrique est à l'origine de toute cette aventure.

Je travaille avec Terakaft depuis 7 ans, le temps de faire ensemble quatorze tournées en Europe et en Amérique, et de produire quatre disques. Le temps également de trouver les partenaires professionnels et internationaux, label, éditeur, agences de tournée selon les territoires, ce qui fait aujourd'hui une équipe au travail avec de vraies perspectives de développement.

Mais plus qu'un projet musical et professionnel, j'ai pu me rendre compte au cours de ce chemin que les Terakaft portaient en eux une ambition de paix au Sahara et de partage avec le monde. Leurs armes sont leurs guitares seulement, et c'est tout simple de le dire car il n'y a rien de plus vrai. Et finalement, sans même comprendre leurs textes en Tamasheq, aux quatre coins du monde, le public danse, sans avoir aucun doute sur ce que proposent les musiciens.

A présent, je souhaite orchestrer la suite des activités du groupe. Je compte mettre des idées nouvelles dans les projets, notamment dans les projets d'enregistrement. Avec les Terakaft, nous cherchons d'autres voies pour suivre notre chemin. C'est pour cela que nous faisons appel à vous, avec l'idée que vous soutien va nous permettre d'accélérer sur notre route.

Description

Il s'agit d'initier en "auto-production" l'enregistrement du 5ème album de Terakaft.. Nous avons un partenaire spécialisé pour cette activité, un label (World Village / Harmonia Mundi), mais il a refusé pour l'instant de le financer en temps et en heure, et tel que nous l'avons défini.

Ce n'est pas grave, nous comptons avancer seuls dans un premier temps car nous savons le faire, et nous pensons que nous savons très bien définir un projet artistique. Nous cherchons juste un financement immédiat et intermédiaire finalement, car il sera question l'an prochain, quand le projet existera, de le diffuser, et nous savons qu'Harmonia Mundi jouera son rôle dans le cadre budgétaire de 2014. Ceci joue d'ailleurs comme une caution évidente à notre sollicitation d'un prêt participatif de 10 000 €.

Le projet proprement dit relatif à ce prêt, est l'enregistrement de 4 nouveaux titres de Terakaft fin novembre, à Bath, UK, sous la houlette du guitariste Justin Adams qui a déjà produit "Kel Tamasheq", le dernier disque de Terakaft il y a deux ans.

C'est un grand désir pour les musiciens de Terakaft de collaborer à nouveau avec Justin, fin connaisseur du rock Touareg, celui-ci ne cherche qu'une chose en réalité : amener cette musique sur les "dance-floors" du monde entier. Un programme passionnant à suivre. C'est l'idée même de cet enregistrement prévu fin novembre, au retour de la tournée aux USA et avant une date à Londres. Justin est libre à cette époque, c'est un signe pour nous (Justin Adams a un groupe, Juju, il enregistre également ces temps-ci un album avec Robert Plant, c'est d'ailleurs leur 3ème ensemble).

Les Terakaft sont ravis. Plus qu'un album, ils comptent enregistrer quatre perles. Ensuite, ils rentreront chez eux, au sud de l'Algérie, juste au-dessus de la frontière du Mali. Ils participeront en janvier au prochain Festival au Désert, prévu à Tombouctou, s'il a lieu. Ils reviendront en Europe et aux USA en 2014, à l'occasion, de plusieurs tournées, qui donneront l'opportunité de sortir le prochain disque.

Bien sûr, nous serons heureux d'offrir les 4 chansons enregistrées, en format MP3, à toutes les personnes qui viendront soutenir ce projet de Terakaft, et cela dès qu'elles seront mixées et mastérisées, c'est à dire probablement pour les fêtes de fin d'année.

Que vais-je faire de cet argent ?

Cet argent va permettre de financer toutes les dépenses liées à quelques jours d'enregistrement en Angleterre fin novembre 2013, et à s'y rendre en équipe.

Le budget habituel de location d'un studio d'enregistrement, d'un ingénieur du son et d'un réalisateur, déjà négocié;
les frais d'hébergement et de repas pour les musiciens et pour l'équipe pendant la durée de la session;
les frais de déplacement de France en Angleterre pour l'équipe et les musiciens, sachant que Terakaft joue à Londres le 28 novembre et que la session se déroulera avant;
enfin, les frais liés au déplacement depuis Tamanrasset, Algérie jusqu'à Paris pour rejoindre Terakaft, d'Abdallah Ag Ahmed, bassiste historique du groupe, dont c'est le grand retour depuis son accident l'an dernier. C'est un signe qu'il soit présent pour enregistrer. Et bientôt pour tourner à nouveau.

Comment vais-je rembourser ?

Le projet d'un nouveau disque est destiné à être commercialisé. Terakaft a d'ailleurs un contrat de disque avec World Village / Harmonia Mundi, pour le Monde. En d'autres temps, nous aurions fonctionné avec une avance du label pour faire l'enregistrement.

Nous aurons cette avance l'an prochain, sur le budget 2014, c'est convenu, à condition de s'accorder sur le projet artistique. Notons que les directeurs artistiques d'Harmonia Mundi ne craignent pas d'être déçus par le prochain disque de Terakaft.

Le problème du label est de ne pas vouloir financer quoique ce soit en 2013. Chez Terakaft par contre, nous voulons profiter de la fenêtre que nous avons gardée fin novembre. Cela tombe bien et ce calendrier permet des économies, en profitant des tournées internationales pour conduire les musiciens en studio. J'ajoute que Justin Adams n'est pas simple à libérer. Comme je l'ai dit, c'est un signe qu'il soit libre fin novembre. Et je connais bien les Terakaft. Ils sont brillants quand on accélère et que c'est l'heure d'agir. Je sais qu'ils seront au rendez-vous.

Derrière ce schéma de remboursement possible d'un bloc, de la part du label en 2014, schéma qui agit comme une caution, une autre voie s'offre à nous. La voie d'une expérience en harmonie avec les médias de réseaux, qui ont changé totalement la réalité de la diffusion de la musique. Nous enregistrons 4 chansons, elles seront disponibles sur les sites comme i-tunes qui vendent les titres à l'unité. C'est une partie du chiffre d'affaire que l'on peut exploiter avant même d'avoir terminé l'ensemble du disque. Les ventes réalisées à ce jour par Terakaft sur les disques précédents nous certifient que les scores à atteindre pour rembourser le prêt participatif, sont largement en-deçà du potentiel de ventes de Terakaft.

Le fait de bénéficier d'un différé de 4 mois pour assumer le premier remboursement, va nous permettre de mettre en place la vente des titres à l'unité sur tous les sites dédiés, et il y en a de plus en plus, Nous y avons déjà accès.

Mon projet a-t-il un impact sur la collectivité ?

Oui, c'est certain. Travailler avec des musiciens Touareg vous amène au-delà de la musique. Tout d'un coup, il est question du Mali, du Sahara et de l'Afrique. Il est question de guerre et d'un peuple sur la touche depuis 50 ans. Comment ne pas voir que le désert est en friche et que l'argent que les musiciens rapportent au pays est l'une des seules mannes de leur économie ?

Il s'agit donc d'un projet qui lie des partenaires d'Afrique et d'Europe, dans une saine entreprise construite pour durer. Il s'agit de création de richesse là où elle est attendue. Ce qui est juste est bon pour la collectivité. Ce projet fonctionne comme un modèle d'une économie positive, qui ne détruit rien.

Du point de vue européen, l'intérêt est de voir cette entreprise prospérer, car elle a des racines. C'est la suite du projet du Festival au Désert créé à l'initiative d'angevins. La Ville d'Angers, qui est jumelée à Bamako, la capitale du Mali, a soutenu Terakaft autant qu'elle l'a pu, et, depuis le début de l'aventure. Pas facile quand on sait les problèmes politiques des Touareg avec la capitale. C'est parce que les musiciens de Terakaft portent en eux un message d'espoir et de lien universel, fait de paix et de développement. C'est utile à la collectivité, qui est actuellement malmenée dans le monde entier par l'Histoire, mais qui, pour une grande part d'entre elle, cherche une voie juste et raisonnable pour demain.
Tout ce projet y concourt.

En plus, la musique est belle, elle possède l'essence de la beauté. Et la collectivité, lorsqu'elle devient public, y est très sensible.

Exportez ce projet

Vous possédez un blog, une page personnelle, et vous souhaitez donner un coup de pouce à ce projet ?

Copiez-collez le code ci-dessous sur votre site.

<iframe frameborder="0" width="463" height="320" src="https://www.hellomerci.com/fr/projects/dancing-with-terakaft/widget"></iframe>

Voici comment apparaîtra la vignette du projet une fois exportée sur la page de votre choix :

Dancing with Terakaft

6%

“Terakaft est un gang de guitare touareg. Participez au financement d'une session d'enregistrement de nouveaux titres, prévue fin novembre. ”

Angers (49000)
635 €
collectés sur 10 000 €
0
Jours restants
Fin de la collecte
décembre 2013
Premier remboursement
mai 2014
Dernier remboursement
décembre 2015
durée totale
24 mois
différé de paiement
4 mois
nombre de mensualités
20
mensualité de
500 €

À propos de Philippe Brix

Je m'appelle Philippe Brix et je suis le manager de Terakaft. Je travaille depuis plus de dix ans avec des guitaristes Touareg, autrefois Tinariwen, grand frère de Terakaft. Entre les deux groupes, je dirais que Terakaft est plus rock. J'ai également participé à la création du Festival au Désert...

Lire plus...

Description

Il s'agit d'initier en "auto-production" l'enregistrement du 5ème album de Terakaft.. Nous avons un partenaire spécialisé pour cette activité, un label (World Village / Harmonia Mundi), mais il a refusé pour l'instant de le financer en temps et en heure, et tel que nous l'avons défini.

Ce...

Lire plus...

Que vais-je faire de cet argent ?

Cet argent va permettre de financer toutes les dépenses liées à quelques jours d'enregistrement en Angleterre fin novembre 2013, et à s'y rendre en équipe.

Le budget habituel de location d'un studio d'enregistrement, d'un ingénieur du son et d'un réalisateur, déjà négocié;
les frais...

Lire plus...

Comment vais-je rembourser ?

Le projet d'un nouveau disque est destiné à être commercialisé. Terakaft a d'ailleurs un contrat de disque avec World Village / Harmonia Mundi, pour le Monde. En d'autres temps, nous aurions fonctionné avec une avance du label pour faire l'enregistrement.

Nous aurons cette avance l'an...

Lire plus...

Mon projet a-t-il un impact sur la collectivité ?

Oui, c'est certain. Travailler avec des musiciens Touareg vous amène au-delà de la musique. Tout d'un coup, il est question du Mali, du Sahara et de l'Afrique. Il est question de guerre et d'un peuple sur la touche depuis 50 ans. Comment ne pas voir que le désert est en friche et que l'argent que...

Lire plus...

Allocation de l'emprunt hellomerci



Partagez ce projet !

Exportez ce projet

Vous possédez un blog, une page personnelle, et vous souhaitez donner un coup de pouce à ce projet ?

Cliquez-ici pour exporter la vignette du projet.

Exportez ce projet

Copiez-collez le code ci-dessous sur votre site.

<iframe frameborder="0" width="463" height="320" src="https://www.hellomerci.com/fr/projects/dancing-with-terakaft/widget"></iframe>
Cliquez pour copier
lenders

8

prêteurs participent déjà au financement de ce projet.

Default-avatar
Default-avatar
Default-avatar
Nicolas REY
thierry williatte
Default-avatar
Default-avatar
Default-avatar
Comments-badge-flat.fr
Connectez-vous ou créez un compte pour commenter ce projet.
Philippe Brix

Merci à Sylvie pour ce premier soutien.