About Jérôme ZANAZZI

Qu’entendons-nous par cette question.

Un individu c’est un peu tout à la fois. Jamais totalement franc ou totalement menteur, jamais que lâche ou courageux, pas plus qu’exclusivement brillant ou irrémédiablement idiot (quoiqu’on puisse avoir des doutes pour certains). Je suis faible et fort, heureux et triste, riche et pauvre, fier et honteux, etc.

Par contre il y a un principe qui profondément m’anime, il se résume par la maxime du poète Nicolas Boileau : « vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage. » Appliquée à moi-même je considère qu’il ne faut jamais cesser ni de penser, ni d’agir. Du point de vue psychique, même si ce que j’ignore sera toujours exponentiellement et infiniment plus grand que ce que je connais, je m’émerveille chaque jour de faits nouveaux. De la sonorité d’un mot, d’une anecdote historique, du fonctionnement d’un objet, de la beauté d’un paysage.

J’essaie d’inculquer cette humilité de notre savoir et cette curiosité de tout à ma fille (mon fils est encore trop petit). Du point de vue de l’agir, je ne me résignerai jamais à accepter mon sort, et c’est cette idéologie qui m’a amené à reprendre des études. Même si certaines choses sont contre moi (la situation économique, le fait que beaucoup de doctorants sont au chômage, le fait que la sociologie ne soit pas forcément professionnalisante comme peut l’être des études commerciales, et d’autres choses facilement imaginables) je ne conçois même pas qu’il me faille abandonner mes rêves.

Je ne veux pas être perclus de regrets. Et même si constamment le doute fait vaciller ma motivation, et l’incertitude me fait sombrer dans des abysses, je garde en tête mon projet et m’y atèle de mon mieux.

Alors qui suis-je en définitive ? Une personne simple et zen, bien décidée à atteindre ses objectifs universitaires, appréciant ce qu’il a, tout en cherchant à s’enrichir sur d’autres plans. En définitive, très exigeant avec moi-même et tolérant avec autrui.

Description

J’ai décidé, en 2007, de reprendre des études universitaires. J’ai passé, année après année, le cap depuis le début du cursus. Avec l’autorisation du doyen de la faculté de soutenir mon mémoire en juin 2014, et celle de mon employeur de pouvoir me consacrer entièrement à ma recherche pendant quelques mois (en congé sans soldes), il ne me reste plus qu’à obtenir le prêt nécessaire à la réalisation de mon projet.

What will I do with this money?

Cette somme demandée, couplée à quelques économies dont je dispose me permettront d’assurer mes frais de fonctionnement et ceux de ma famille pendant le temps imparti.

How will I repay?

Le remboursement se fait sur une base de 36 mois à compter du jour où j’obtiens les fonds.

Je suis salarié depuis plusieurs décennies, je suis en couple depuis 15 ans, et même si j’ai pris une voie incertaine, j’ai toujours fait face à mes responsabilités. Je suis embauché depuis longtemps. Et je ne quitterai mon emploi que pour un autre que j’espère dans l’enseignement supérieur.

Does my project have an impact on the community?

Je souhaiterais comprendre pourquoi il y a tant de désaffections au niveau de l'université, y compris au niveau des étudiants qui s'engagent dans un deuxième cycle (master) et qui s'arrêtent en cours de route. Est-ce un problème au niveau des étudiants ? Au niveau des professeurs (par une absence de suivi) ? Ou au niveau de la structure universitaire elle-même ?

En 2011-2012, sur 2.35 millions d’étudiants inscrits en France, plus d’un million et demi suivaient un cursus dans une université (chiffres du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche - http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid67140/atlas-regional-effectifs-d-etudiants-en-2011-2012.html ). Alors assurément mon étude peut intéresser la collectivité.

On a tout entendu sur les universités. Cette mosaïque complexe où certains pataugent entre redoublement et changements d’orientations et où d’autres - une minorité - brillent pour devenir ensuite de grands spécialistes dans leur domaine, n’a cessé de faire couler l’encre des intellectuels et des politiques depuis un demi-siècle. Si des règles communes régissent les universités, chacune ont pourtant leurs spécificités. La tâche de l’université française n’est pas simple, avec tout d'abord la gestion de flux importants d’étudiants en première année et ensuite d’avoir à se plier à une bureaucratie toujours plus galopante et chronophage pour les professeurs. En outre, si la majorité des professeurs s’acquittent de leurs responsabilités, d’autres ont réussi à se ménager des oasis de bien-être statutaire et pécuniaire. De surcroît, la tâche d’enseignement reste dévalorisée puisque la recherche - via la course aux publications - est aujourd’hui le véritable critère à l’aune duquel le prestige et la rémunération d’un professeur s’évaluent. Il est donc tentant pour certains de dispenser chaque année le même cours et de n'accorder que peu de crédits aux étudiants.

A mon niveau, et pendant les cinq premières années de mon cursus, j’ai constaté des choses singulières. Et plutôt que de m’en amuser, j’ai eu envie d’en faire un projet d’étude. Mon approche est qualitative (dialogues enregistrés avec des étudiants). Elle tranche avec les différentes études statistiques qu’on peut trouver sur ce sujet. L'étude en profondeur que je compte mener au sein d’une université de province et d'une discipline universitaire vécu par les intéressés eux-mêmes (en l’espèce les étudiants de master) peut donner à voir certaines particularités pouvant alimenter une réflexion de fond et véritablement innovante sur la réalité de l’université et les choses à changer.

Mon projet s’inscrit donc dans une démarche susceptible d’intéresser les étudiants et futurs étudiants, mais aussi les parents ainsi que les acteurs de l’enseignement tels que le Ministère de l’Éducation nationale, les Conseils régionaux, etc.

Embed this project

You own a blog, a web site, and you wish to help this project even more?

Copy-paste the code below on your site.

<iframe frameborder="0" width="463" height="320" src="https://www.hellomerci.com/en/projects/4-mois-pour-mon-memoire/widget"></iframe>

This is how your project's thumbnail will show up once exported on your page:

4 mois pour mon mémoire.

7%

“Je sollicite un prêt afin de pouvoir me consacrer entièrement pendant 4 mois à la rédaction de mon mémoire de master 2 de sociologie. ”

Besançon (25000)
€ 300
pledged on € 3, 900
0
Days to go
End of funding campaign
February 2014
First repayment
March 2014
Last repayment
February 2017
loan duration
36 months
grace period
0 months
number of repayments
36
monthly repayment
€ 108

About Jérôme ZANAZZI

Qu’entendons-nous par cette question.

Un individu c’est un peu tout à la fois. Jamais totalement franc ou totalement menteur, jamais que lâche ou courageux, pas plus qu’exclusivement brillant ou irrémédiablement idiot (quoiqu’on puisse avoir des doutes pour certains). Je suis faible et fort,...

Read more...

Description

J’ai décidé, en 2007, de reprendre des études universitaires. J’ai passé, année après année, le cap depuis le début du cursus. Avec l’autorisation du doyen de la faculté de soutenir mon mémoire en juin 2014, et celle de mon employeur de pouvoir me consacrer entièrement à ma recherche pendant...

Read more...

What will I do with this money?

Cette somme demandée, couplée à quelques économies dont je dispose me permettront d’assurer mes frais de fonctionnement et ceux de ma famille pendant le temps imparti.

Read more...

How will I repay?

Le remboursement se fait sur une base de 36 mois à compter du jour où j’obtiens les fonds.

Je suis salarié depuis plusieurs décennies, je suis en couple depuis 15 ans, et même si j’ai pris une voie incertaine, j’ai toujours fait face à mes responsabilités. Je suis embauché depuis longtemps. Et...

Read more...

Does my project have an impact on the community?

Je souhaiterais comprendre pourquoi il y a tant de désaffections au niveau de l'université, y compris au niveau des étudiants qui s'engagent dans un deuxième cycle (master) et qui s'arrêtent en cours de route. Est-ce un problème au niveau des étudiants ? Au niveau des professeurs (par une absence...

Read more...

Share this project!

Embed this project

You own a blog, a web site, and you wish to help this project even more?

Cliquez-ici pour exporter la vignette du projet.

Embed this project

Copy-paste the code below on your site.

<iframe frameborder="0" width="463" height="320" src="https://www.hellomerci.com/en/projects/4-mois-pour-mon-memoire/widget"></iframe>
Click to copy
lenders

8

lenders contribute already to fund this project.

Default-avatar
Default-avatar
Default-avatar
Default-avatar
Catherine MULLER
Default-avatar
Default-avatar
Comments-badge-flat.en
Log in or create an account to post comments.
DELPHINE DUPONT

je suis de tout cœur avec toi et saches que je crois énormément à ton projet et à notre avenir.
je t'aime
delphine (compagne)

Jérôme ZANAZZI

En ce samedi 23 novembre, j’atteins enfin les 5 contributeurs requis pour rendre mon projet public. Merci aux personnes qui me connaissent et qui me font confiance.